Publications du Service canadien des forêts

Trop chaud pour se reproduire : comment éviter le pire pour l’arpenteuse de la pruche? Delisle, J. 2015. RNCan, SCF, Centre de foresterie des Laurentides, Québec (Québec). L’éclaircie du Service canadien des forêts, Centre de foresterie des Laurentides. No 101. 2 p.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 36492

La langue : Français

Séries : L'éclaircie (CFL - Québec)

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Sélectionner

Abstract

Avec le réchauffement climatique, la saison propice au développement des insectes serait plus longue en raison des températures plus chaudes tôt au printemps et tard à l’automne. Ces changements saisonniers auront pour conséquences d’accélérer le développement et la reproduction des insectes. Des chercheurs du Service canadien des forêts ont observé chez l’arpenteuse de la pruche que les oeufs pondus plus tôt que la normale étaient plus susceptibles de mourir prématurément en raison de leur exposition prolongée aux températures chaudes. Quant aux adultes, comment réagiront-ils à des températures plus chaudes? Seront-ils plus productifs?

Résumé en langage clair et simple

Cette publication traite des effets de la température sur la reproduction de l’arpenteuse de la pruche. Parmi ces effets, une hausse de température diminue le succès d’accouplement ainsi que la fertilité des œufs de l’arpenteuse.

Espèce indigène en Amérique du Nord, l’arpenteuse de la pruche est considérée comme un insecte défoliateur de première importance au Canada. L’Éclaircie est une série de fiches d’information vulgarisée présentant les travaux de recherche du Centre de foresterie des Laurentides.

Également disponible sous le titre :
Too hot to reproduce: How to avoid the worst for the hemlock looper. Branching out from the Canadian Forest Service, Laurentian Forestry Centre. No. 101. (Anglais)