Publications du Service canadien des forêts

Modelling deadwood supply for biodiversity conservation: considerations, challenges and recommendations. 2015. Venier, L.A.; Hébert, C.; De Grandpre, L. Arsenault, A.; Walton, R.; Morris, D.M. The Forestry Chronicle 91(4):407-416.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 36448

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé en langage clair et simple

L’approvisionnement en bois mort (les chicots de branches et le bois abattu), qui pourrait devenir une ressource limitée pour la conservation de la biodiversité alors que la bio-économie se développe, suscite des préoccupations. Malgré ces préoccupations, il reste difficile de surveiller tous les éléments de la biodiversité pour s’assurer que les activités de gestion forestière n’abaissent pas les seuils de bois morts en dessous du minimum. Le bois mort étant une ressource dynamique, sa quantité et sa qualité varient au cours de la succession forestière. La modélisation de simulation représente une approche d’intégration de cette variabilité et permet d’appuyer l’amélioration des lignes directrices en matière de gestion forestière. Dans le présent document, nous examinons les considérations importantes pour l’élaboration de modèles sur le bois mort visant à traiter des préoccupations relatives à la biomasse. Ces considérations comprennent l’établissement des conditions initiales, l’estimation des intrants de bois mort avec le temps, l’établissement des paramètres nécessaires pour représenter la biodiversité, des données disponibles pour paramétrer, calibrer et valider les modèles, et la définition des exigences pour la validation et la documentation des modèles. De plus, nous prenons en compte la façon de traiter certaines caractéristiques du bois mort comme la forme, la taille, l’état de décomposition, l’espèce d’arbre, la cause de la mortalité, et l’emplacement dans les modèles afin de représenter la totalité des exigences en matière de biodiversité. Enfin, nous examinons des exemples d’approches de modélisation autonomes et propres à une étude pour fournir une feuille de route pour l’élaboration d’un modèle sur le bois mort solide et dynamique sur le plan temporel, qui traite des enjeux de la biodiversité et de la durabilité liés à la récolte de la biomasse pour la bioénergie.

Dernière mise à jour :