Publications du Service canadien des forêts

Retention patch size and conservation of saproxylic beetles in boreal white spruce stands. 2015. Lee, Seung-Il; Spence, J.R.; Langor, D.W.; Pinzon, J. Forest Ecology and Management 358(2015):98-107.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 36425

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1016/j.foreco.2015.09.002

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Cette recherche explore si la taille des parcelles d’arbres dans les paysages où la récolte a été effectuée joue un rôle important dans la conservation des communautés de coléoptères compris dans le bois mort. Nous avons étudié l’épinette blanche dans les peuplements récoltés il y a dix ans ainsi que dans la forêt boréale intacte et inexploitée du nord-ouest de l’Alberta. Les parcelles de forêt qui n’ont pas été récoltées variaient de 0,6 à 5,9 hectares. Sur les bords et les centres des parcelles et dans les forêts intactes, nous avons recueilli des coléoptères parmi des communautés qui vivaient dans du bois mort assez récemment; nous avons ensuite identifié leurs espèces. Toutes les tailles de parcelles comportaient des espèces trouvées dans la forêt intacte, mais les communautés des parcelles plus grandes ressemblaient davantage à celles de la forêt intacte. Nous avons constaté que les bords des parcelles n’étaient pas un habitat convenable pour les espèces qui vivaient dans les centres des parcelles. Cela diminuait la portion de parcelles convenables pour ces espèces. Les principales leçons à appliquer à la gestion des forêts sont que même de petites parcelles de forêt inexploitée sont précieuses pour la conservation de certaines espèces de coléoptères trouvées dans la forêt intacte. Mais les parcelles de plus de trois hectares ont une valeur de conservation supérieure à celle de plus petites parcelles, car elles fournissent un habitat convenable pour plus d’espèces. Ces leçons peuvent aider l’industrie forestière à prendre de meilleures décisions quant à la taille des peuplements qui ne doivent pas être exploités aux fins de conservation.

Dernière mise à jour :