Publications du Service canadien des forêts

Infection by Nosema fumiferanae (Microsporidia: Nosematidae) and feeding on previous-year’s foliage do not interact in affecting late instars of the spruce budworm (Lepidoptera: Tortricidae). 2016. van Frankenhuyzen, K.; Liu, Y. Canadian Entomologist 148(2):163-170.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 36402

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.4039/tce.2015.58

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

La tordeuse des bourgeons de l’épinette est porteuse d’une maladie causée par le microorganisme_Nosema fumiferana_. La maladie ne tue pas, mais elle affaiblit l’insecte à travers divers effets sublétaux. Cela peut devenir très prévalent lorsque la densité larvaire est très élevée. Une densité larvaire élevée porte également les larves à consommer toutes les nouvelles pousses (les pousses de l’année en cours) et les force à se nourrir des vieilles aiguilles (les pousses de l’an dernier). Comme les vieilles aiguilles sont moins nutritives, cela affaiblit également la tordeuse des bourgeons de l’épinette. Nous avons testé l’hypothèse que les effets débilitants de se nourrir de vieilles aiguilles et ceux de la maladie Nosema pouvaient interagir. Nos résultats suggèrent que ce n’est pas le cas : les effets de l’infection sur la masse nymphale, sur la survie des larves et sur leur développement et ceux découlant de se nourrir sur de vieux feuillages étaient simplement additifs.