Publications du Service canadien des forêts

Science-based responsible resource development: Lessons learned from two Canadian success stories. 2015. Lapointe, R.; Langor, D.; Dabros, A.; Pinno, B.; Spence, J.; Pyper, M.; Hirsch, K. XIV World Forestry Congress, Durban, South Africa, 7-11 September 2015. 8 p.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 36401

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé en langage clair et simple

La majorité des travaux d’exploitation des ressources naturelles (p. ex., les forêts, le pétrole et le gaz, les mines) réalisés au Canada ont lieu dans la forêt boréale. Ces activités industrielles entraînent d’importantes perturbations du sol qui ont des effets écologiques complexes sur la forêt boréale. Afin de s’attaquer à cet enjeu, les chefs de file des secteurs des ressources naturelles se sont rassemblés pour créer une démarche scientifique interdisciplinaire de gestion des ressources dans la forêt boréale de l’Alberta, au Canada. En 1997, l’industrie forestière, les gouvernements du Canada et de l’Alberta et plusieurs organismes de recherche ont collaboré à la création du partenariat Gestion de l’écosystème par émulation des perturbations naturelles. Ce partenariat supporte un projet de recherche à long terme et à grande échelle qui soutient une démarche écosystémique durable d’aménagement de la forêt boréale. Plus récemment, en raison de la demande croissante pour de meilleurs outils de gestion du reboisement après l’exploitation des sables bitumineux, le gouvernement du Canada a lancé un programme de recherche sur la restauration des terres. Les incidences de la récolte et du traitement de restauration sur la régénération des forêts, les trajectoires de succession, la biodiversité, le cycle des éléments nutritifs et les coûts opérationnels sont mesurées par ces deux initiatives. Les leçons tirées des deux études ont été adoptées à l’échelle opérationnelle par l’industrie forestière et l’industrie des sables bitumineux afin d’améliorer le rendement environnemental, l’efficacité opérationnelle et l’accès au marché. Grâce à des efforts de collaboration intégrés et à l’utilisation transparente de données scientifiques, le Canada fait la preuve de son engagement envers l’intendance de ses forêts.

Dernière mise à jour :