Publications du Service canadien des forêts

Two-year survival of Gremmeniella abietina conidia collected on branches left on the ground after pine harvesting. 2015. Laflamme, G.; Rioux, D. Forests 6:4055-4058.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 36373

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.3390/f6114055

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

À la lumière des résultats de cette étude menée dans l’est du Canada, les chercheurs recommandent d’attendre deux saisons avant de reboiser avec du pin un site où la présence du chancre scléroderrien (race européenne) avait été détectée. Cette période permet d’éviter que la maladie ne soit encore présente sur le site et qu’elle se propage aux jeunes arbres. Ce délai n’est toutefois pas nécessaire si c’est du pin blanc qui est utilisé pour le reboisement, car cette essence n’est pas sensible à cette maladie.

La race européenne du chancre scléroderrien a été rapportée pour la première fois en Amérique du Nord en 1975. Cette maladie s’attaque principalement au pin rouge et cause des chancres au tronc et des brûlures aux pousses. Elle peut causer la mort des jeunes pins de moins de 6 m en quelques années.

Dernière mise à jour :