Publications du Service canadien des forêts

Expert perceptions of media reporting on a large-scale environmental risk issue: insights from mountain pine beetle management in Alberta, Canada. 2015. McFarlane, B.; Parkins, J.R.; Romanowksi, S. Canadian Journal of Forest Research 46(1):1-9.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 36367

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/cjfr-2015-0195

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Le dendroctone du pin ponderosa (DPP) est responsable d’une infestation généralisée des forêts de pins dans l’Ouest du Canada et menace de se propager vers l’est. La communication avec le public et l’appui de celui-ci à l’égard des politiques gouvernementales et de l’intervention en matière de gestion sont essentiels à la lutte contre le DPP. Dans cette étude, nous examinons les points de vue d’experts à l’égard de la couverture médiatique sur le DPP en Alberta, de la façon dont les médias présentent le problème du DPP et de la mesure dans laquelle la couverture médiatique concorde avec les points de vue des experts au sujet des médias. Nous avons recueilli des données au moyen d’une enquête sur Internet et d’articles de journaux. Les résultats de l’enquête montrent que les experts du DPP n’avaient pas une opinion favorable des médias, ne faisaient pas confiance aux médias pour qu’ils présentent le problème de façon responsable et étaient d’avis que les points de vue du public n’étaient pas fondés sur des données scientifiques. L’analyse des médias a toutefois montré que les points de vue des experts sont grandement non fondés. Nous avons constaté que les médias sont utilisés de manière efficace par les experts pour diffuser des renseignements sur les risques liés au DPP et pour justifier une intervention et des mesures de gestion rapides. La plupart des articles faisaient état de renseignements fournis par le gouvernement et l’industrie. Nous concluons que les médias ont joué d’abord et avant tout un rôle éducatif et n’ont accordé qu’une attention limitée au renforcement du dialogue public sur la lutte contre le DPP.

Dernière mise à jour :