Publications du Service canadien des forêts

Molecular detection of 10 of the most unwanted alien forest pathogens in Canada using real-time PCR. 2015. Lamarche, J.; Potvin, A.; Pelletier, G.; Stewart, D.; Feau, N.; Alayon, D.I.O.; Dale, A.L.; Coelho, A.; Uzunovic, A.; Bilodeau, G.J.; Brière, S.C.; Hamelin, R.C.; Tanguay, P. PLOS ONE 10:e0134265.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 36212

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1371/journal.pone.0134265

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Cette étude montre qu’il est possible de détecter rapidement la présence de pathogènes exotiques (champignons forestiers exotiques) dans des échantillons infectés (feuilles, racines, bois et insectes) en utilisant des tests moléculaires qui ciblent les molécules d’ADN des agents pathogènes recherchés.

L’étude visait à développer des tests rapides pour détecter 10 des champignons forestiers exotiques les plus indésirables au Canada. Ces derniers ont été identifiés à partir d’une liste de plus de 100 champignons forestiers réglementés par les agences phytosanitaires à travers le monde. Les tests mis au point peuvent se faire de façon indépendante (détection d’une espèce à la fois) ou bien en simultané (détection de plusieurs espèces en même temps).

Les tests ont démontré qu’ils étaient spécifiques, sensibles à la présence des pathogènes exotiques à identifier et précis.

Dernière mise à jour :