Publications du Service canadien des forêts

Genomic and proteomic analyses indicate that banchine and campoplegine polydnaviruses have similar, if not identical, viral ancestors. 2015. Béliveau, C.; Cohen, A.; Stewart, D.; Périquet, G.; Djoumad, A.; Kuhn, L.; Stoltz, D.; Boyle, B.; Volkoff, A.-N.; Herniou, E.A.; Drezen, J.-M.; Cusson, M. J. Virol. 89:8909-8921.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 36167

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1128/JVI.01001-15

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Cette étude a démontré que des virus transmis à la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE) par deux minuscules guêpes parasites, une campopléginée et une banchinée, ont une origine commune, et ce, malgré les nombreuses caractéristiques qui les distinguent.

Ces virus jouent un rôle important dans la perturbation de la réponse immunitaire de la TBE, facilitant ainsi le développement des larves des guêpes parasites. Ces virus font l’objet de travaux visant le développement de nouveaux moyens de lutte contre la TBE.