Publications du Service canadien des forêts

Prolonged absence of disturbance associated with increased environmental stress may lead to reduced seedbank size in Picea mariana in boreal eastern North America. 2015. Van Bogaert, R.; Gauthier, S.; Drobyshev, I.; Jayen, K.; Greene, D.F.; Bergeron, Y. Ecosystems 18:1135-1150.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 36165

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1007/s10021-015-9888-3

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Pour la forêt boréale du nord-est de l’Amérique du Nord, les chercheurs ont démontré que plus l’intervalle entre deux feux est long, plus la matière organique s’accumule au sol, ce qui cause un stress aux arbres. Ce stress diminue leur croissance et le nombre de semences en réserve.

Ainsi, dans les jeunes forêts (60 à 150 ans), la banque de semences des arbres matures est de taille moyenne, tandis que pour les arbres plus jeunes poussant dans une épaisse couche de matière organique, la quantité de semences est grandement réduite. Dans les forêts plus vieilles (350–710 ans), les réserves de semences sont généralement faibles. Ce manque de graines peut affecter la quantité de régénération qui s’établit après un feu de forêt.