Publications du Service canadien des forêts

Multi-millennial streamflow dynamics in two forested watersheds on Vancouver Island, Canada. 2015. Brown, K.J.; Schoups, G. Quaternary Research 83(3):415-426.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 36057

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1016/j.yqres.2015.03.003

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Pour comprendre comment évolueront les cours d’eau ainsi que les effets que ces changements auront sur les fonctions vitales qu’ils remplissent pour l’environnement et l’économie, il importe de comprendre comment ils ont évolué au fil du temps. Notre recherche porte sur deux bassins versants dans le sud de l’île de Vancouver : San Juan, situé du côté plus humide à l’ouest, et Koksilah, situé du côté plus sec à l’est. Pour étudier les tendances à long terme de l’écoulement fluvial, nous avons élaboré un modèle informatique du bilan hydrique d’un bassin au cours de l’actuelle période interglaciaire qui a commencé il y a 11 700 ans. Le modèle tient compte des données historiques de précipitations, de rayonnement solaire et de température. Il montre que l’écoulement de l’eau dans les bassins a varié sensiblement au fil du temps et qu’il a été le plus faible au cours d’un intervalle sec et chaud qui s’est produit il y a environ 10 000 ans. Durant cette période, l’étiage commençait plus tôt dans l’année et finissait plus tard. Avec le temps, le climat s’est humidifié. Il y a environ 6 500 ans, l’écoulement fluvial a atteint le niveau qu’il a de nos jours. C’est à cette époque que les saumons auraient commencé à frayer dans plusierus petits cours d’eau sur la côte de la Colombie-Britannique. Notre étude et d’autres recherches donnent à penser que, dans l’avenir, les bassins continueront d’être alimentés par la pluie, mais que l’étiage pourrait commencer plus tôt et se poursuivre plus tard dans l’année.