Publications du Service canadien des forêts

Susceptibility of the Japanese beetle, Popillia japonica (Newman) (Coleoptera: Scarabaeidae), to entomopathogenic Hypocreales fungi. 2015. Giroux, F.; Lavallée, R.; Bauce, É.; Guertin, C. Phytoprotection 95:1-6.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 36043

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

La vulnérabilité des adultes et des larves du scarabée japonais aux isolats des champignons Beauveria bassiana, B. brongniartii, Metarhizium anisopliae, Lecanicillium longisporum et L. muscarium (Ascomycota : Hypocreales) a été évaluée lors de tests biologiques en laboratoire. La présence de variations intra- et interspécifiques concernant le pouvoir pathogène des isolats a été étudiée. Les résultats montrent que la plupart des isolats fongiques provoquent de la mortalité chez les adultes et les larves. Les isolats M. anisopliae INRS 705 et B. bassiana INRS 236 ont mené à des taux de mortalité de 70,3 % et 65,2 % chez les adultes de P. japonica, respectivement, et les deux isolats ont provoqué la mort d’environ 37 % des larves. Des 17 isolats testés, 13 ont causé de la mortalité larvaire. Cependant, aucune différence importante n’a été notée entre la vulnérabilité des larves aux isolats de différentes espèces et à ceux de la même espèce. Les espèces Lecanicillium n’ont clairement pas de pouvoir pathogène chez les adultes et semblent n’avoir que peu d’effet chez les larves. En se fondant sur les résultats obtenus avec les isolats choisis, des différences intra- et interspécifiques concernant le pouvoir pathogène des isolats semblent être présentes. Dans son ensemble, l’étude a permis d’accroître les connaissances sur la vulnérabilité de P. japonica aux champignons pathogènes de l’ordre Hypocreales. Les conséquences de cette étude pour le développement d’un biopesticide sont présentées.

Résumé en langage clair et simple

Dans cette étude, les chercheurs ont testé en laboratoire le degré de vulnérabilité des adultes et des larves du scarabée japonais en regard des champignons appartenant à trois genres différents (Beauveria, Metarhizium et Lecanicillium). La plupart des champignons étudiés provoquent de la mortalité chez les adultes et les larves. Toutefois, il existe des différences entre les genres et à l’intérieur d’un même genre.

Le scarabée japonais, un ravageur exotique, cause des dommages dans les pépinières, particulièrement en Ontario et au Québec. Les adultes se nourrissent de plus de 300 espèces de plantes, ce qui en fait un ravageur d’importance. Ces résultats contribuent à la recherche visant le développement d’un biopesticide pour le contrôler.

Dernière mise à jour :