Publications du Service canadien des forêts

Dynamics of dead tree degradation and shelf-life following natural disturbances: can salvaged trees from boreal forests “fuel” the forestry and bioenergy sectors? 2015. Barrette, J.; Thiffault, E.; Saint-Pierre, F.; Wetzel, S.; Duchesne, I.; Krigstin, S. Forestry 88:275-290.

Année : 2015

Disponible au : Centre canadien sur la fibre de bois

Numéro de catalogue : 36036

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1093/forestry/cpv007

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Cette étude visait, par l’entremise d’une revue de littérature, à établir l’état des connaissances sur les caractéristiques du bois des arbres affectés par deux types de perturbations naturelles (feux et épidémie de tordeuse des bourgeons de l’épinette) qui peuvent générer des volumes importants de biomasse. Les résultats peuvent être utilisés pour prédire quelles sont les utilisations potentielles en fonction du délai de récupération après une perturbation.

Le fait de récupérer rapidement les arbres après une perturbation permet d’en préserver les propriétés physiques et mécaniques. Le maintien de ces propriétés est cependant limité dans le temps : 1 à 2 ans pour le bois de sciage et 3 à 4 ans pour le bois à pâte. Après cette période, les propriétés du bois se modifient et le rendent impropre à la fabrication de ces produits. Ce bois reste toutefois une source adéquate de biomasse pour la production d’énergie pendant plusieurs années.