Publications du Service canadien des forêts

Seasonal variation in albedo and radiation exchange between a burned and unburned forested peatland: implications for peatland evaporation. 2015. Thompson, D.K.; Baisley, A.S.; Waddington, J.M. Hydrological Processes 29(14):3227-3235.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 35971

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1002/hyp.10436

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Nous examinons dans cet article le transfert du rayonnement solaire à travers le couvert forestier de deux tourbières boisées en Alberta dont l’une n’a pas connu d’incendie depuis 75 ans et l’autre a brûlé il y a trois ans. Dans cette dernière, le couvert d’épinettes noires qui interceptait jadis entre 20 et 40 % du rayonnement solaire a été complètement consumé. En plus de l’interception par les arbres, le couvert arbustif captait entre 40 et 50 % du rayonnement restant avant l’incendie du peuplement. Or, cette strate a crû rapidement pendant les trois années suivant le feu. En captant entre 20 et 40 % du rayonnement solaire dans les trois ans suivant l’incendie, la strate arbustive à la croissance plutôt rapide a offert un couvert ombrageux à la surface de la tourbière, ce qui a réduit l’évaporation. Cette découverte est importante pour la connaissance de la succession écologique après un incendie dans une tourbière boisée. En effet, la strate arbustive offre un ombrage provisoire à la surface de la tourbière jusqu’à ce qu’un couvert arboré important puisse repousser ce qui peut exiger plus de 50 ans après un incendie dans cet écosystème.

Dernière mise à jour :