Publications du Service canadien des forêts

Le longicorne noir dans les forêts brûlées : chronique d’une mort annoncée. 2014. Tousignant, A.; Hébert, C. Couvert boréal, Hiver 2014. pp. 22-23.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35962

Langue : Français

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Après un feu de forêt, plusieurs insectes profitent de la ressource subitement très abondante que sont les arbres morts. Parmi eux, les longicornes remportent la palme, mais ce sont les dégâts qu’engendrent le longicorne noir qui préoccupent le plus l’industrie forestière. Les galeries creusées par ses larves endommagent le bois et entraînent une diminution de sa valeur marchande. Des chercheurs du Service canadien des forêts (SCF) ont cet insecte dans leur mire et mènent des travaux en collaboration avec plusieurs partenaires, notamment avec des scientifiques du Consortium de recherche sur les insectes forestiers (iFor), de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et de l’Institut national de la recherche scientifique.

Dernière mise à jour :