Publications du Service canadien des forêts

Family variation in the morphology and physiology of white spruce (Picea glauca) seedlings in response to elevated CO2 and temperature. 2015. Carle, S.; Boyer-Groulx, D.; Lamhamedi, M.S.; Rainville, A.; Beaulieu, J.; Bernier, P.; Bousquet, J.; Margolis, H.A. J. Sustain. For. 34:169-198.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35958

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1080/10549811.2014.980895

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Cette étude a montré que l’augmentation de la température et de la concentration de CO2 avait un effet positif sur la croissance des semis d’épinette blanche.

Selon le rapport publié en 2007 par le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), les concentrations en CO2 pourraient doubler d’ici 2100. Ce rapport prévoit aussi une augmentation de la température moyenne du Canada de 4 °C. Les généticiens forestiers voulaient savoir de quelle façon ces changements influenceront la productivité de l’épinette blanche et s’il existe un potentiel d’amélioration génétique pour mieux capturer ces opportunités de croissance. Pour répondre à cette préoccupation, les chercheurs ont vérifié de quelle façon une exposition simultanée à une concentration plus élevée de CO2 et de température influençait la croissance et la physiologie des semis d’épinette blanche provenant de 60 familles issues de 16 zones géographiques différentes.

L’épinette blanche est l’une des espèces forestières les plus plantées chaque année au Canada (plus de 130 millions de semis).

Dernière mise à jour :