Publications du Service canadien des forêts

Climate-induced changes in host tree–insect phenology may drive ecological state-shift in boreal forests. 2015. Pureswaran, D.S.; De Grandpré, L.; Paré, D.; Taylor, A.; Barrette, M.; Morin, H.; Régnière, J.; Kneeshaw, D.D. Ecology 96:1480-1491.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35955

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé en langage clair et simple

Cette revue de littérature avance l’hypothèse que le changement climatique pourrait avoir un impact sur le cycle de développement de la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE). Cet impact aurait aussi un effet sur les interactions de la TBE avec les arbres qu’elle attaque et avec ses ennemis naturels. Ces modifications pourraient faire en sorte d’augmenter la sévérité et la durée des épidémies.

La période où les larves de TBE émergent au printemps coïncide avec le débourrement (période d’ouverture des bourgeons) de ses hôtes. Par exemple, l’émergence de l’insecte est mieux synchronisée avec l’ouverture des bourgeons du sapin baumier, ce qui en fait l’hôte de prédilection. Cependant, le changement climatique pourrait contribuer à changer cette relation. On constate en effet que l’épidémie actuelle de la TBE a débuté plus au nord que les précédentes (au nord du 49e parallèle). Or, cette région est principalement dominée par l’épinette noire dont la période de débourrement est différente de celle du sapin baumier. Les changements anticipés dans le cycle de développement de la TBE, ainsi qu’un débourrement plus hâtif de l’épinette noire, feraient en sorte que ce cycle coïnciderait plus avec la période de débourrement de l’épinette noire qu’avec celle du sapin baumier. La relation avec ses ennemis naturels pourrait aussi être perturbée.

Les épidémies de TBE sont les perturbations les plus sévères de la forêt boréale.

Dernière mise à jour :