Publications du Service canadien des forêts

Disturbance legacies and paludification mediate the ecological impact of an intensifying wildfire regime in the Clay Belt boreal forest of eastern North America. 2015. Terrier, A.; Girardin, M.P.; Cantin, A.; de Groot, W.J.; Anyomi, K.A.; Gauthier, S.; Bergeron, Y. J. Veg. Sci. 26:588-602.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35941

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1111/jvs.12250

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Dans cette étude, les chercheurs ont démontré que certaines forêts boréales de l’est du Canada ont des conditions d’humidité et de froid qui font en sorte que les feux plus fréquents anticipés en raison du changement climatique durant le prochain siècle n’auront pas d’incidence sur la matière organique accumulée au sol. Par contre, la mortalité du couvert, l’intensité des feux et la difficulté à les combattre augmenteraient.

Ces forêts, dominées par l’épinette noire, sont situées dans la ceinture d’argile, une région du nord de l’Abitibi au Québec et du nord-est de l’Ontario. Dans cette région, la faible productivité de l’épinette noire s’explique en grande partie par la paludification, un phénomène causé par l’accumulation de matière organique au sol. Le taux élevé d’humidité et la faible occurrence de feu ont favorisé cette accumulation.

Dernière mise à jour :