Publications du Service canadien des forêts

Effect of simulated fall heat waves on cold hardiness and winter survival of hemlock looper, Lambdina fiscellaria (Lepidoptera: Geometridae). 2015. Vallières, R.; Rochefort, S.; Berthiaume, R.; Hébert, C.; Bauce, É. J. Insect Physiol. 73:60-69.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35894

Langue : Français

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé en langage clair et simple

Les résultats de cette étude montrent que les vagues de chaleur automnales diminuent la survie hivernale des œufs de l’arpenteuse de la pruche en région tempérée, mais pas en région boréale.

Cette étude visait, entre autres, à vérifier si le réchauffement du climat pouvait modifier le niveau de risque associé aux dommages causés par l’arpenteuse de la pruche. L’augmentation des événements extrêmes comme les vagues de chaleur automnales peuvent perturber le métabolisme de cet insecte et le rendre plus vulnérable aux basses températures hivernales. Ce n’est toutefois pas le cas pour les populations de la région boréale, où la plupart des épidémies sont observées et où le risque demeure élevé. En effet, en région boréale, les populations se sont adaptées au froid et ont moins d’ennemis naturels.

L’arpenteuse de la pruche est un important ravageur des forêts de l’est du Canada. Elle peut tuer les arbres après une seule année de défoliation. Dans l’est du Canada, l’hôte principal de l’arpenteuse de la pruche est le sapin baumier, tandis que dans les provinces de l’ouest, c’est la pruche.

Dernière mise à jour :