Publications du Service canadien des forêts

Optimized harvest planning under alternative foliage-protection scenarios to reduce volume losses to spruce budworm. Hennigar, C.R.; MacLean, D.A.; Porter, K.B.; Quiring, D.T. 2007. Canadian Journal of Forest Research 37(9): 1755-1769.

Année : 2007

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 35872

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/X07-001

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

La tordeuse des bourgeons de l'épinette (Choristoneura fumiferana Clem.) cause une défoliation sévère chez le sapin baumier (Abies balsamea (L.) Mill.) et l'épinette (Picea spp.) lors d'importantes épidémies périodiques et constitue l'un des insectes forestiers les plus répandus et les plus dommageable au Canada. Nous présentons un cadre de modélisation qui intègre les impacts de la tordeuse sur le volume à l'échelle du peuplement utilisés dans le système d'aide à la décision pour la tordeuse des bourgeons de l'épinette dans un modèle d'approvisionnement en matière ligneuse à une échelle industrielle pour le district de Black Brook, d'une superficie de 209 000 ha, dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick, au Canada. Cette approche utilise une optimisation linéaire du programme de coupe, de la récupération et de l'application d'insecticide pour minimiser la réduction du volume. Cent quatre-vingt quinze scénarios ont été simulés, incluant des épidémies sévères et normales de tordeuse des bourgeons de l'épinette débutant en 2002, combinées à différents degrés d'efficacité de l'insecticide et à des interventions de protection dont le moment et l'étendue spatiale varient. Après avoir simulé une défoliation sévère de 2007 à 2016, une diminution maximum de la récolte de 35 % a été prédite pour une épidémie normale, pour la période allant de 2012 à 2016, et de 46 % pour une épidémie sévère, pour la période allant de 2017 à 2021; ces impacts ont été réduits à 25 et 34 % en optimisant à nouveau le programme de coupe et la récupération. Les résultats indiquent que l'optimisation de la récupération combinàe à la modification du programme de coupe pourrait réduire jusqu'à 12 % les baisses futures de récolte. L'optimisation spatiale des aire protégées a donné des résultats semblables à ceux obtenus à l'aide de l'attribution des priorités de protection basée sur les réductions marginales de volumes à l'échelle du peuplement dans le système d'aide à la décision pour la tordeuse des bourgeons de l'épinette.

Résumé en langage clair et simple

N/A

Dernière mise à jour :