Publications du Service canadien des forêts

Effects of biomass harvest intensity and soil disturbance on jack pine stand productivity 15 year results. 2014. Fleming, R.L.; Leblanc, J.D.; Hazlett, P. W.; Weldon, T.; Mossa, D.S. Canadian Journal of Forest Research 44:1566-1574.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 35853

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/cjfr-2014-0008

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

La demande croissante de biomasse forestière soulève la question d'une possible réduction de la productivité des stations a long terme a la suite d'une augmentation du prélèvement des résidus organiques et des impacts de la récolte. Sur neuf stations sableuses de pin gris ( Pinus banksiana Lamb.) du nord de l'Ontario, nous avons établi des expériences répétées sur le terrain pour étudier les effets de la récolte des tiges seulement avec scarifiage a disque (TS D ), de la récolte par arbre entier avec (AE D ) et sans (AE) scarifiage a disque, et de la récolte par arbre entier avec l'enlèvement de la couverture morte a l'aide d'une lame bineuse (AE L ) ou d'une lame bineuse suivie d'une compaction (AE LC ). Après 5 ans, le diamètre des arbres plantés, la hauteur des arbres dominants ( H D ) et la biomasse aérienne des peuplements (jP P Bio) étaient plus faibles sans perturbation du sol (AE), mais similaires entre les autres traitements. Après 15 ans, le classement des traitements en ce qui concerne la taille des arbres plantés et la production étaient AE D =TS D =AE>AE L =AE LC . Dans le cas de la production en biomasse de la régénération naturelle et en biomasse aérienne totale des peuplements (BioTot), le classement des traitements était TS D ≥AE D ≥AE>AE L =AE LC . Nous avons observé une divergence croissante entre les réactions de AE L vs AE D et TS D en ce qui concerne la jP P Bio et la BioTot en fonction du temps, alors qu'une équivalence statistique des traitements AE D et TS D a été observée pour la plupart des réactions de croissance des arbres et du peuplement. Le traitement AE L tendait a avoir un impact négatif croissant avec une diminution de l'indice de qualité de station. Généralement, les effets négatifs du traitement AE L sur la productivité des arbres et du peuplement sont devenus de plus en plus apparents. [

Résumé en langage clair et simple

L’enlèvement de la matière organique et la compaction du sol constituent deux propriétés clés du sol qui sont liées à la productivité des forêts et qui sont facilement influencées par les activités liées à l’exploitation. Face aux demandes croissantes pour la biomasse forestière, y compris les utilisations pour la bioénergie, on craint que l’enlèvement accru des résidus organiques réduise la productivité du site à long terme. Nous avons examiné les effets des niveaux croissants d’enlèvement de biomasse forestière liée à l’exploitation (récolte opérationnelle du fût seulement, exploitation opérationnelle par arbres entiers et exploitation par arbres entiers avec enlèvement de la couverture morte par réglage à la niveleuse) sur neuf sites sableux de pins gris du nord de l’Ontario. Au bout de 15 ans, les niveaux de croissance des arbres individuels et du peuplement étaient semblables à celui observé avec l’exploitation par arbres entiers et la récolte du fût seulement, mais supérieur à celui observé avec l’enlèvement de la couverture morte par réglage à la niveleuse. Les effets négatifs de l’enlèvement de la couverture morte par réglage à la niveleuse sur la productivité du site sont devenus de plus en plus évidents à la longue, plus particulièrement sur les sites moins productifs. Par contraste, l’exploitation opérationnelle par arbres entiers et la récolte opérationnelle du fût seulement ont produit jusqu’à présent des effets équivalents sur la plupart des mesures de productivité. Nous concluons que rien n’indique que l’exploitation opérationnelle par arbres entiers entraîne des baisses de la productivité des peuplements sur ces sites de pins gris 15 ans après l’exploitation. Néanmoins, les considérations liées au développement des peuplements et au cycle des substances nutritives autorisent à penser que les effets du traitement sur la productivité du site continueront d’évoluer au cours de la prochaine ou des deux prochaines décennies.

Dernière mise à jour :