Publications du Service canadien des forêts

Linking social structure, fragmentation, and substance abuse in a resource-based community. 2011. Parkins, J.R.; Angell, A.C. Community, Work and Family 14(1):39-55.

Année : 2011

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 35833

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1080/13668803.2010.506030

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

S'appuyant sur une étude de cas d'une communauté se basant sur les ressources dans un milieu rural de l'Alberta, Canada, ce document explore le contexte social et économique de l'abus de substances. Plus précisément, les liens entre la structure sociale, la fragmentation des communautés, et le dysfonctionnement familial offrent un moyen de compréhension de la résistance différentielle et la susceptibilité à la toxicomanie. Dans cette étude, cinq domaines thématiques ont été associés à la susceptibilité: (1) une économie basée sur de multiples secteurs divergents, ce qui donne lieu à une disparité des revenus et des inégalités sociales; (2) une population hautement passagère ce qui se traduit par une distanciation sociale et un manque de soutien social; (3) du travail en rotation qui limite les possibilités d’émergence de famille unies et productive et l’émergence de relations communautaires; (4) des revenus élevés qui conduisent à une concurrence matériel et un stress financier; et (5) une culture de droits qui produit des attentes et certains privilèges perçu chez certains travailleurs et de leurs familles. Nos résultats sont cohérents avec les recherches antérieures sur le lien entre la toxicomanie et le travail en rotation, le milieu de travail, et les conditions sociales dans les villes champignons. Mais nous identifions aussi des thèmes nouveaux, tels que les revenus élevés et une culture de droits, et introduisons la notion de catastrophe lente et d'historiques de risque cumulatif pour aider à expliquer la vulnérabilité à la toxicomanie au sein de cette communauté rurale.