Publications du Service canadien des forêts

Succession of saproxylic beetles associated with decomposition of boreal white spruce logs. 2014. Lee, S.-I.; Spence, J.R.; Langor, D.W. Agricultural and Forest Entomology 16(4):391-405.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 35832

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1111/afe.12069

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Nous avons cherché à comprendre comment la communauté diversifiée des coléoptères qu’on retrouve dans le bois mort change à mesure que le bois se désintègre et nous voulions savoir s’il y a des espèces uniques associées à des degrés divers de décomposition (« stades » de décomposition). Nous souhaitions déterminer s’il y a des stades de décomposition qui fournissent un habitat unique et devraient être la cible des efforts de conservation dans des paysages où l’industrie s’installe. Les coléoptères ont été élevés à partir de bois d’une gamme de stades de décomposition, et leurs espèces ont été identifiées. Selon le degré de décomposition (faible, moyen, avancé), le bois comprend des espèces uniques. Par conséquent, il est important que l’industrie forestière laisse du bois mort appartenant à une variété de stades de décomposition dans les paysages où la récolte du bois a été effectuée. Le bois ayant un degré de décomposition allant de faible à moyen est très commun dans ces paysages; il est donc peu probable que les habitats et les espèces qui leur sont associés soient affectés par les pratiques de récolte actuelles. Cependant, comme il faut beaucoup de temps pour que le bois mort atteigne le stade de décomposition avancé, nous recommandons que l’industrie forestière prenne des mesures pour faire en sorte que les parcelles de forêt dont le bois est à ce stade de décomposition soient conservées.

Dernière mise à jour :