Publications du Service canadien des forêts

Analyse du risque phytosanitaire : Évaluation de la menace que pose le longicorne brun de l'épinette pour les forêts de la Nouvelle-Écosse. 2014. Conseil canadien des ministres des forêts, Ottawa, Ontario. 92 p.

Année : 2014

Disponible au : Région de la capitale nationale

Numéro de catalogue : 35824

La langue : Français

Disponibilité : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Originaire de l’Europe, le longicorne brun de l’épinette (Tetropium fuscum [F.]) est un insecte forestier envahissant qui infeste les épinettes. On l’a découvert à Halifax en 1999, mais il se trouve vraisemblablement en Nouvelle-Écosse depuis au moins 1990. Il a probablement été introduit par le biais d’emballages en bois à bord des navires porte-conteneurs. Il ne semble pas présent ailleurs en Amérique du Nord.

De 2012 à 2014, on a mené une analyse du risque phytosanitaire (ARP) dans les forêts de la province, puisqu’on a découvert le longicorne brun de l’épinette (LBE) hors de sa zone de confinement, et qu’on devait réévaluer la gestion du risque du LBE, en tenant compte des réussites, des échecs et des nouvelles découvertes scientifiques. On s’est acquitté de cette tâche grâce au cadre d’analyse du risque de la Stratégie nationale de lutte contre les ravageurs forestiers du Conseil canadien des ministres des forêts.

L’analyse démontre que le LBE ne représente que de faibles à moyens risques pour les forêts néo-écossaises. Il est fort probable qu’il se répande dans toute la province, mais jusqu’à ce jour, il a peu de conséquences sur les valeurs socio-économiques et environnementales. Les moyennes à fortes incertitudes, et les besoins en matière d’information, font augmenter l’évaluation globale du risque que suscite le LBE de faible à moyenne.

Également disponible sous le titre :
Pest risk analysis: Risk assessment of the threat of brown spruce longhorn beetle to Nova Scotia forests (Anglais)

Auteurs