Publications du Service canadien des forêts

Modeling the effects of varied forest management regimes on carbon dynamics in jack pine stands under climate change. 2013. Wang, W.; Peng, C.; Kneeshaw, D.D.; Larocque, G.R.; Lei, X.; Zhu, Q.; Song, X.; Tong, Q. Can. J. For. Res. 43:469-479.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35822

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/cjfr-2012-0320

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Les changements climatiques et ses effets potentiels sur les écosystèmes justifient le besoin d'implanter des stratégies d'aménagement qui augmentent la séquestration de carbone (C). Le modèle basé sur les processus TRIPLEX-Management a été utilisé pour déterminer comment augmenter la séquestration de C dans des forêts aménagées de pin gris (Pinus banksiana Lamb.). Les simulations ont inclus un scénario de climat constant et 2 scénarios de changement climatique générés à partir du modèle « Coupled Global Climate Model » (CGCM 3.1). Un total de 36 scénarios d'aménagement forestier (témoin sans aucun aménagement forestier, cinq régimes de longueurs différentes de rotation avant récolte, et des combinaisons de six régimes d'éclaircie et de cinq longueurs de rotation) ont été simulés sous chacun des scénarios de climat pour neuf sites caractérisés par des niveaux de densités relatives de 0.3 à 0.7. Une augmentation significative dans la séquestration de C a été obtenue sous les scénarios de changement climatique comparés aux scénarios témoins avec limat constant. La productivité moyenne nette de l'écosystème a varié avec la longueur de rotation, mais n'a pas été affecté par l'éclaircie précommerciale. L'analyse du cycle de vie des produits de la récolte n'a pas été considérée dans cette étude, car il a été assumé qu'ils constituaient des réservoirs permanents de C. Le réchauffement climatique peut engendrer des effets positifs limités de l'éclaircie sur la séquestration de C. Une diminution de la longueur de rotation de 70–80 années à 50 années peut accentuer la productivité nette de l'écosystème, augmenter la production de bois et diminuer le risque des impacts des changements climatiques sur les forêts de pin gris.

Résumé en langage clair et simple

Cette étude a montré qu’il serait possible d’augmenter la séquestration du carbone dans les peuplements de pins gris en appliquant différentes stratégies d’aménagement forestier.

À partir d’un modèle de simulation, les chercheurs ont vérifié des stratégies d’aménagement forestier pour différents scénarios de changements climatiques. Les stratégies étudiées étaient le contrôle de la densité des peuplements et la longueur de rotation. Ils ont constaté que, dans certains cas, les peuplements de pins gris du nord-ouest de l’Ontario pouvaient séquestrer plus de carbone.

Dernière mise à jour :