Publications du Service canadien des forêts

What do ecological regions tell us about wood quality? A case study in eastern Canadian white spruce. 2014. Lenz, P.; Deslauriers, M.; Ung, C.-H.; MacKay, J.; Beaulieu, J. Can. J. For. Res. 44:1383-1393.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35786

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/cjfr-2014-0206

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

L'amélioration des connaissances sur la qualité du bois des ressources forestières suscite de plus en plus d'intérêt pour que l'approvisionnement de l'industrie de transformation du bois puisse tenir compte du produit fini. Nous avons étudié les différences entre les caractères du bois de l'épinette blanche (Picea glauca (Moench) Voss) provenant de 13 régions écologiques de la province de Québec dans l'est du Canada et nous avons identifié les variables climatiques et géographiques ainsi que les caractéristiques des arbres qui pourraient aider à prédire les caractères du bois dans le cadre de nouvelles approches en inventaire forestier. Cent onze disques de bois ont été utilisés pour déterminer les caractères du bois reliés à l'anatomie et à l'usage mécanique du bois. Nos résultats indiquent qu'il y a des différences significatives entre les régions écologiques pour la plupart des caractères du bois à l'étude. Les caractéristiques anatomiques du bois d'échantillons provenant de plusieurs régions côtières par exemple présentaient un avantage pour certains grades de pâtes et papier, tout en se montrant peu favorables pour des applications mécaniques. L'ordination et la projection sur des structures latentes nous ont permis d'identifier d'importantes variables de prédiction des caractères du bois : la température maximum, les degrés-jours et la position géographique ainsi que la hauteur et le diamètre des arbres. La qualité des modèles était variable et la valeur de R2 variait de 0,13 à 0,59. Les erreurs de prédiction dans un échantillon indépendant étaient la plupart du temps inférieures à 10 % et le biais était inférieur à 5 %. Bien que la prédiction des propriétés mécaniques du bois ait été moins précise, les résultats présentés dans cet article constituent une étape encourageante vers l'obtention d'une signature des caractères du bois associée à différents environnements.

Dernière mise à jour :