Publications du Service canadien des forêts

Alternatives to neonicotinoid insecticides for pest control: case studies in agriculture and forestry. 2014. Furlan, L.; Kreutzweiser, D. Environmental Science and Pollution Research 22(1):135-147.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 35748

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1007/s11356-014-3628-7

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Cet article fait partie de la série d’articles traitant de l’évaluation mondiale intégrée (EMI) sur les pesticides systémiques publiés dans Environmental Science and Pollution Research. L’EMI est une étude documentaire détaillée et une synthèse sur les risques environnementaux associés à l’utilisation des insecticides systémiques, des néonicotinoïdes et du Fipronil. David Kreutzweiser est un chercheur scientifique auprès de SCF-RNCan, un des participants à l’EMI et un des auteurs de celle-ci. Cet article examine des solutions de rechange potentielles à l’utilisation des néonicotinoïdes pour la lutte contre les parasites en s’appuyant sur des études de cas relatives à des stratégies de lutte intégrée contre les ravageurs (LIR) et des applications pour la protection du maïs contre les ravageurs terricoles dans l’agriculture italienne et la protection des arbres contre les organismes perceurs du bois dans la foresterie canadienne. Les auteurs démontrent qu’il peut y avoir des solutions de rechange efficaces et réalisables à l’utilisation à grande échelle des néonicotinoïdes dans la lutte antiparasitaire. Ils décrivent également les principes et les applications d’une approche de LIR envers la lutte antiparasitaire. La synthèse accorde une place de premier rang à la recherche de SCF-RNCan relative aux solutions de rechange à la lutte antiparasitaire acceptables sur le plan de l’environnement et à la gestion des infestations d’agriles du frêne dans l’Est du Canada. Les incidences stratégiques sur RNCan sont minimes. Un néonicotinoïde, l’imidaclopride, est enregistré aux fins d’utilisation forestière au Canada, mais l’utilisation de l’imidaclopride dans la lutte contre les parasites forestiers est actuellement très limitée et, par conséquent, l’exposition environnementale et les risques découlant de l’utilisation forestière de ce néonicotinoïde au Canada sont négligeables.