Publications du Service canadien des forêts

Notes on the life-history of the balsam shootboring sawfly in the Maritimes region. 2014. Carleton, R.D.; Johns, R.C.; Morrison, A.; Morin, B. Journal of the Acadian Entomological Association 10: 23-29.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 35736

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Résumé

Le perce pousse du sapin (PPS), Pleroneura brunneicornis Rowher (Hymenoptera: Xyelidae), est un insecte ravageur peu compris du sapin baumier (Abies balsamea [L.] Mill. (Pinaceae)) dans le nord-est de l’Amérique du Nord. Les récentes augmentations des populations du PPS ont soulevé des inquiétudes parmi les producteurs commerciaux de sapins de Noël incitant ainsi des efforts de recherche portant sur la phénologie d’émergence, le développement larvaire, et le parasitisme. Des pièges d’émergence au Nouveau-Brunswick (N.-B.) et en Nouvelle-Écosse (N.-É.) ont indiqué que les adultes émergent du sol immédiatement après la fonte de la neige sous les sapins baumiers du milieu à la fin d’avril. Des adultes ont été capturés dans les pièges d’émergence pendant 2 semaines et sont restés actifs dans ou sur les arbres jusqu’à la fin du mois de mai. L’accouplement et la ponte ont été observés et photographiés également jusqu’à la fin du mois de mai au N.-B. Des dissections hebdomadaires de pousses des peuplements du N.-B. ont indiqué la présence de quatre stades larvaires. Toutes les larves étaient sorties des pousses à la fin de juin, sans doute pour tisser un cocon dans la couche d’humus où se produit l’hivernage. Les parasitoïdes ont causé de la mortalité pendant la période de développement larvaire et ils semblent être un facteur de mortalité important pour le PPS, avec 52% des larves du quatrième stade larvaire au N.-B. montrant des signes de parasitisme.

Résumé en langage clair et simple

La gestion efficace des ravageurs nécessite une bonne compréhension de nombreux facteurs de base permettant d’éclairer l’élaboration de programmes de surveillance, de cerner les liens entre la densité et les dommages potentiels et de concevoir des techniques d’atténuation. Il est essentiel de comprendre la biologie et l’écologie du ravageur dans le cadre de paramètres environnementaux prédéfinis. Ces renseignements peuvent ensuite informer la surveillance des ravageurs, la définition des liens entre la densité et les dommages, les techniques de mitigation, etc. Cette étude propose un tel cadre pour le perce-pousse du sapin, Pleroneura brunneicornis (Hymenoptera : Xyelidae), au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse où ce ravageur constitue une source de préoccupation grandissante dans les jeunes peuplements de sapins baumiers (Abies balsamea) faisant l’objet d’un aménagement intensif. Notre étude présente des renseignements clés sur les tendances relatives à l’émergence, l’accouplement, la métamorphose et le développement larvaires, ainsi que le parasitisme.

Dernière mise à jour :