Publications du Service canadien des forêts

Characterization of horizontally transferred ß-fructofuranosidase (ScrB) genes in Agrilus planipennis. 2014. Zhao, C.; Doucet, D.; Mattapalli, O. Insect Molecular Biology 23: 821-832.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 35715

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1111/imb.12127

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

L’agrile du frêne (AF) est un ravageur envahissant important des frênes en Amérique du Nord. La plupart des dommages causés par l’AF découlent des galeries creusées par les larves dans le cambium, sous l’écorce du tronc et des branches importantes, qui bloquent ainsi le flux de nutriments à diverses parties de l’arbre. L’élaboration de stratégies et de produits de lutte pour réduire les dommages causés par les larves de l’AF nécessite des connaissances approfondies sur la physiologie alimentaire du ravageur. Le présent travail décrit la découverte de deux enzymes digestifs de l’AF, β-fructofuranosidases AplaScrB-1 et AplaScrB-2, jouant un rôle dans la décomposition du sucrose de l’arbre-hôte en glucose et en fructose. Les gènes codants des deux enzymes ont été clonés et, selon l’analyse de leurs séquences, il se peut qu’ils aient été acquis de bactéries au moyen d’un processus connu sous le nom de « transfert génétique horizontal ». Le gène AplaScrB-1 s’est exprimé dans tous les tissus des larves alors que le gène AplaScrB-2 s’est exprimé de manière plus importante dans le tube digestif. Nous proposons que l’acquisition de ces deux gènes par l’AF de sources bactériennes soit adaptative, et que la décomposition du sucrose de l’alimentation pour obtenir l’énergie nécessaire au développement soit spécifique au gène AplaScprB-2.