Publications du Service canadien des forêts

Population structure of mountain pine beetle symbiont Leptographium longiclavatum and the implication on the multipartite beetle-fungi relationships. 2014. Tsui, C.K.-M.; Farfan, L.; Roe, A.D.; Rice, AV..; Cooke, J.E.K.; El-Kassaby, Y.A.; Hamelin, R.C. PLOS ONE 9:e105455.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35683

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1371/journal.pone.0105455

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

En plus d’affecter directement les arbres, le dendroctone du pin est porteur de champignons qui causent aussi des dommages. Cette étude visait à décrire la distribution géographique des populations d’un de ces champignons, le Leptographium longiclavatum, et à évaluer sa dynamique d’expansion. À l’aide de techniques moléculaires, les chercheurs ont pu identifier trois populations de L. longiclavatum d’origines géographiques diverses. Cela a permis de mettre en évidence que les populations récemment établies dans le nord de la Colombie-Britannique et de l’Alberta proviennent du centre et du sud de la Colombie-Britannique.

De plus, les chercheurs ont démontré que la répartition géographique de L. longiclavatum est associée à celle d’une autre espèce de champignon et à celle du dendroctone lui-même. Cela met donc en lumière la coévolution et les relations de mutualisme qui prévalent entre le dendroctone du pin et ces champignons.

Plus de 18 millions d'hectares de forêts ont été détruits au Canada au cours de la dernière décennie par le dendroctone du pin et les champignons qui y sont associés.

Dernière mise à jour :