Publications du Service canadien des forêts

Long-term soil response to variable-retention harvesting in the EMEND (Ecosystem Management Emulating Natural Disturbance) experiment, northwestern Alberta. 2014. Kishchuk, B.E.; Quideau, S.; Wang, Y.; Prescott, C. Canadian Journal of Soil Science 94(3):263-279.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 35618

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.4141/CJSS2013-034

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Cette recherche a permis de mettre en lumière les propriétés du sol les plus susceptibles de changer lorsque soumises à six niveaux de récolte éliminant progressivement une plus grande partie du couvert forestier (coupe avec rétention variable). Cette technique de récolte a été éprouvée dans quatre différents types de couverts à arbres dominants de la forêt boréale mixte de l’Ouest. Les modifications du sol provoquées par la récolte forestière ont été comparées aux données de un an avant et de six ans après la récolte dans une zone expérimentale de 720 hectares. Au bout de six ans, les changements causés aux éléments du sol en raison de la récolte se limitaient au nitrate d’ammonium extractible et au potassium et calcium échangeables. Les propriétés du sol présentaient néanmoins une nette différence selon le type de couvert à arbres dominants. Les propriétés du sol étaient différentes dans les peuplements composés exclusivement de feuillus que dans les peuplements de conifères (peuplements de conifères et peuplements mixtes), qui étaient à un stade évolutif plus avancé. Le type de couvert à arbres dominants a influé davantage sur les propriétés du sol, comme la matière organique, l’azote, le Ph, les cations échangeables et la capacité d’échange cationique. Les résultats démontrent que le type de couvert à arbres dominant influe fondamentalement sur les propriétés du sol des peuplements de la forêt boréale mixte de l’Ouest. Il semble que d’autres pratiques de gestion, comme la coupe avec rétention variable, pourraient ne pas influer sur le stade évolutif naturel des changements du sol ou le modifier, du moins sur le laps de temps de cette recherche.

Dernière mise à jour :