Publications du Service canadien des forêts

Considering species richness and rarity when selecting optimal survey traps: comparisons of semiochemical baited flight intercept traps for Cerambycidae in eastern North America. 2015 Dodds, K.J.; Allison, J.D.; Miller, D.R.; Hanavan, R.P.; Sweeney, J. Agricultural and Forest Entomology 17:36-47.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 35612

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1111/afe.12078

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Nous avons comparé l’efficacité (la diversité, la rareté et l’abondance des espèces capturées) de nombreux modèles de piège de capture des cérambycidés dans l’est de l’Amérique du Nord. Des expériences ont été menées dans les États de New York, de la Louisiane, du Massachusetts et de la Georgie en 2011 et en 2012. Une combinaison de phéromones et de produits volatils de l’hôte, choisis de façon à correspondre aux espèces forestières locales, a été utilisée à titre d’appât. Les pièges constituent un outil efficace pour décrire les communautés de cérambycidés lorsqu’ils sont utilisés en concomitance avec des phéromones et des produits volatils de l’hôte. Fait intéressant, le piège permettant de capturer le plus grand nombre de sujets n’est pas toujours le piège le plus efficace pour l’échantillonnage de populations à faible densité (c’est-à-dire des espèces rares).