Publications du Service canadien des forêts

Salvage logging affects early post-fire tree composition in Canadian boreal forest. 2014. Boucher, D.; Gauthier, S.; Noël, J.; Greene, D.F.; Bergeron, Y. For. Ecol. Manag. 325:118-127.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35595

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1016/j.foreco.2014.04.002

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Les coupes de récupération après feu sont en augmentation depuis quelques décennies. Elles diminuent les pertes de matières ligneuses et, ainsi, réduisent les pertes économiques à la suite d’incendies forestiers. Dans ce projet, les chercheurs ont voulu vérifier l’impact de ces coupes et de la sévérité du feu sur la régénération des forêts. Pour ce faire, ils ont établi des parcelles dans un brûlis de 1997 en forêt boréale. Ils ont noté les différentes essences d’arbres présentes avant le feu et celles composant la régénération deux ans après le feu. Ils ont comparé les données recueillies dans les parcelles récoltées avec celles de parcelles témoins où il n’y a pas eu de récupération.

Les résultats indiquent que la sévérité du feu et la coupe ont un impact sur la régénération. Lorsqu’il n’y a pas de coupe de récupération, le peuplier faux-tremble est favorisé dans un feu moins sévère alors que dans un feu modéré à sévère, ce sont l’épinette noire et le pin gris qui le sont. Quand il y a de la récupération, celle-ci se fait dans les feux modérés à sévères et favorise le peuplier faux-tremble. Cette situation s’explique probablement par le retrait des arbres semenciers de pin et d’épinette et par le fait que le peuplier faux-tremble se reproduit de façon végétative.