Publications du Service canadien des forêts

Soil fauna communities in two distinct but adjacent forest types on northern Vancouver Island, British Columbia. 1994. Battigelli, J.P.; Berch, S.M.; Marshall, V.G. Canadian Journal of Forest Research 24: 1557-1566.

Année : 1994

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 3552

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite)

Résumé

La composition des principaux groupes de la faune du sol de tout le profil de sol d’une vieille forêt de cèdre rouge occidental (Thuja plicata Donn) - pruche de l’Ouest (Tsuga heterophylla (Raf.) Sarg.) et d’une forêt mature de pruche - sapin gracieux (Abies amabilis (Dougl.) Forbes) adjacentes et situées dans le nord de l’île de Vancouver a été comparée dans le cadre d’une étude intégrée sur les causes possibles de la faible croissance de l’épinette de Sitka (Picea sitchensis (Bong.) Carr.) plantée dans des blocs coupés de forêts de cèdre-pruche. De plus, les changements saisonniers dans la distribution verticale de la faune du sol dans la couverture morte des deux types forestiers ont été examinés. Quatre méthodes ont été utilisées pour extraire la faune du sol pour les cinq échantillonnages effectués entre août 1989 et mars 1991: le tri manuel, l’extraction à fort gradient , l’entonnoir modifié de Baermann et la méthode à la formaldéhyde. Dans les deux types forestiers, 41 groupes fauniques ont été identifiés. La forêt de pruche - sapin gracieux a maintenu une abondance et une biomasse de faune du plus élevées que celles observées dans la forêt de cèdre-pruche. Les nématodes étaient numériquement dominants dans les deux types forestiers, suivis par les acariens, les collemboles et les copépodes. La biomasse des diplopodes, des enchytréides, des larves de diptères et des acariens dominaient la faune du sol dans les deux types forestiers. Les indices de similarité indiquent que les types forestiers ont une diversité similaire au niveau des groupes fauniques. La majorité des nématodes, des acariens et des collemboles se trouvaient dans les horizons LF et H dans les deux types forestiers. En moyenne, plus de 50% des populations d’acariens et de collemboles se trouvaient dans l’horizon LF tandis qu’approximativement 30% des nématodes se trouvaient dans cet horizon.

Dernière mise à jour :