Publications du Service canadien des forêts

Relationship between forest microwave transmissivity and structural parameters for the Canadian boreal forest. 2014. Roy, A.; Royer, A.; Hall, R.J. IEEE Geoscience and Remote Sensing Letters 11(10):1802-1806.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 35512

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1109/LGRS.2014.2309941

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

La forêt boréale couvre une vaste région écologique et climatique de l’hémisphère Nord, et elle a des effets importants sur le climat et le cycle de l’eau. Mais il s’agit de régions éloignées, pour la plupart, où il y a peu de stations météorologiques responsables de collecter des données sur le climat. La science forestière et la climatologie pourraient donc grandement profiter de nouveaux moyens de recueillir des données dans ces régions. Les micro-ondes transmises par les satellites et réfléchies à partir du sol peuvent fournir des renseignements utiles. Cette étude a fait appel au radiomètre à balayage hyperfréquence de pointe pour système d’observation de la Terre (AMSR-E), un capteur qui permet de recueillir des données sur un vaste territoire (1 400 km de couverture au sol) deux fois par jour, à l’occasion, dans les régions du Nord. L’étude a analysé la façon dont les mesures en hyperfréquence étaient associées à trois variables d’intérêt élevé : le volume ligneux, la biomasse aérienne et la mesure de la surface des feuilles et pétioles (indiquant l’échange de carbone et d’énergie) dans la région boréale du Nord-du-Québec. L’étude a révélé que les données AMSR-E peuvent servir à créer des cartes forestières dans de vastes régions. Ces cartes peuvent ensuite servir à corroborer les données moins étoffées d’autres cartes générées par de nombreux autres satellites.

Dernière mise à jour :