Publications du Service canadien des forêts

Wildfire effects on vadose zone hydrology in forested boreal peatland microforms. 2013. Thompson, D.K.; Waddington, J.M. Journal of Hydrology 486:48-56.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 35507

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1016/j.jhydrol.2013.01.014

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Dans le cadre de la présente étude, nous avons examiné les aspects liés à l’eau dans des tourbières brûlées et des tourbières non brûlées, près du lac des Esclaves, en Alberta. Les deux caractéristiques mesurées étaient la teneur en eau de la tourbe juste sous la surface et un indicateur du stress hydrique chez les bryophytes, nommé « pression de l’eau des pores ». Ces tourbières présentaient des zones surélevées, nommées « hummocks », où l’intensité du feu est généralement faible durant les feux de forêt, ainsi que des dépressions où l’intensité du feu est généralement plus élevée. Nous avons constaté que, même si les hummocks ne sont pas aussi gravement brûlés que les dépressions, la pression hydrostatique dans les hummocks est suffisamment élevée pour empêcher les bryophytes de repousser après les feux. Après les feux, les hummocks peuvent être importants pour le maintien du carbone stocké dans le sol, mais ils sont moins importants que les dépressions pour le rétablissement des bryophytes. Nous avons, en outre, examiné ici l’effet de la présence juste sous la surface de tourbe gelée, qui pourrait accroître le risque de feux au printemps.

Dernière mise à jour :