Publications du Service canadien des forêts

Hydrological feedbacks in northern peatlands. 2014. Waddington, J.M.; Morris, P.J.; Kettridge, N.; Granath, G.; Thompson, D.K.; Moore, P.A. Ecohydrology 8(1):113-127.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 35493

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1002/eco.1493

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Ce document analyse les principales rétroactions de nature hydrologique que l’on trouve dans les tourbières canadiennes. Il y a deux catégories de rétroaction : la rétroaction positive (auto-renforcement) et la rétroaction négative (autolimitation). Les plus importantes rétroactions sont regroupées en catégories, notamment celles concernant le dépérissement de la tourbe, des arbres et des arbustes, la croissance de la mousse et le tassement de la tourbe en raison de la diminution de la nappe phréatique. Ces rétroactions font l’objet de discussions dans un contexte de changements climatiques, où le maintien d’une nappe phréatique élevée à travers ces rétroactions est essentiel à la santé de l’écosystème et à la capacité de stockage de carbone de cet écosystème très répandu. La pertinence de ces rétroactions par rapport à la modélisation précise des tourbières septentrionales dans les modèles de cycle du carbone à l’échelle mondiale fait aussi l’objet de discussions.

Dernière mise à jour :