Publications du Service canadien des forêts

Host-tree oviposition preference of balsam fir sawfly, Neodiprion abietis (Hymenoptera: Diprionidae), in New Brunswick, Canada. 2013. Johns, R.C.; Fidgen,J.; Ostaff, D.P. The Canadian Entomologist 145:430-434.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 35403

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.4039/tce.2013.24

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Des expériences en laboratoire utilisant des femelles capturées en nature ont servi à déterminer les préférences de ponte du diprion du sapin, Neodiprion abietis (Harris) (Hymenoptera: Diprionidae), au Nouveau-Brunswick, Canada. Les femelles adultes non accouplées sans choix de feuillage de plantes hôtes ont pondu environ 98% de leurs œufs disponibles sur le sapin baumier (Abies balsamea (Linnaeus) Miller; Pinaceae), mais seulement 8% et 10% respectivement sur l’épinette blanche (Picea glauca (Moench) Voss; Pinaceae) et sur l’épinette noire (Picea mariana (Miller) Britton, Sterns et Poggenburg). En présence d'un choix de pousses des trois plantes hôtes dans la même enceinte, les femelles non accouplées ont pondu tous leurs œufs sauf un sur le sapin baumier. La plante hôte est sans effet sur la longévité de la femelle, bien qu'il y ait 4 à 8 fois plus de fentes de ponte vides sur les aiguilles du sapin baumier, ce qui s'explique sans doute par l'activité plus grande des femelles sur ce feuillage hôte préféré.

Résumé en langage clair et simple

Les préférences affichées à l’égard des arbres hôtes par de nombreux insectes nuisibles varient d’une région à l’autre, et la connaissance de ces préférences peut influer sur la conduite des programmes de surveillance et de lutte antiparasitaire à l’échelle locale. Nous avons mené des expériences en laboratoire afin de déterminer les préférences de ponte du diprion du sapin au Nouveau-Brunswick, au Canada. Dans des essais sans choix, les femelles adultes ont déposé environ 98 % de leurs œufs sur le feuillage de sapin baumier, contre seulement 8 et 10 % sur du feuillage d’épinette blanche et d’épinette noire, respectivement. Laissées libres de choisir entre ces trois hôtes, les femelles ont déposé tous leurs œufs à l’exception d’un seul sur le feuillage de sapin baumier. Le choix de la plante hôte n’a eu aucun effet sur la longévité des femelles.

Dernière mise à jour :