Publications du Service canadien des forêts

Nitrogen translocation between clonal mother and daughter trees at a grassland-forest boundary. 2014. Pinno, B.D.; Wilson, S.D. Plant Ecology 215(3):347-354.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 35398

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1007/s11258-014-0305-3

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Chez certaines plantes, la propagation par voie végétative, au moyen du système racinaire, remplace ou vient s’ajouter à la propagation par voie sexuée, au moyen des graines. Les individus issus de la propagation végétative demeurent interreliés par leur système racinaire et partagent des éléments nutritifs, de l’eau et de l’énergie. Jusqu’à maintenant, ce type de partage a été étudié uniquement en serre, chez les plantes herbacées (non ligneuses), et il n’a jamais fait l’objet d’expériences visant des plantes ligneuses poussant en milieu naturel. Le peuplier faux-tremble est une des essences qui se propagent au moyen de leur système racinaire. Nous avons étudié le partage de l’azote, qui est un élément nutritif de première importance, chez le peuplier faux-tremble, dans l’écorégion de la tremblaie-parc, près de Regina, en Saskatchewan, où de grands « arbres-mères » poussent dans des peuplements forestiers et où de plus petits arbres-clones poussent dans la prairie avoisinante. Une analyse des isotopes d’azote a révélé qu’il est transféré dans les deux directions, soit depuis l’arbre-mère vers ses clones et depuis les clones vers l’arbre-mère. Toutefois, dans l’ensemble, de plus grandes quantités d’azote étaient acheminées vers l’arbre-mère. Ces résultats donnent à penser que les éléments nutritifs pourraient traverser les frontières des écosystèmes et passer de la prairie à la forêt par l’entremise du système racinaire du peuplier faux-tremble. Ces renseignements nous aident à comprendre les fondements écologiques de la croissance des forêts de peuplier faux-tremble et la façon dont les arbres de cette espèce se procurent leurs éléments nutritifs.