Publications du Service canadien des forêts

Forecasting the deployment of short-rotation intensive culture of willow or hybrid poplar: Insights from a Delphi study. 2014. Masse, S.; Marchand, P.P.; Bernier-Cardou, M. Can. J. For. Res. 44:422-431.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35380

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/cjfr-2013-0364

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

La culture intensive en courtes rotations (CICR) de saule (Salix spp.) ou de peuplier hybride (Populus spp.) est actuellement au stade précommercial. Cette culture a le potentiel d'être appliquée au Canada de façon rentable sur de grandes superficies pour produire de la biomasse cellulosique et des services environnementaux. Une enquête Delphi en deux phases a été effectuée auprès de 50 experts afin d'évaluer le déploiement futur de la CICR dans ce pays. Les superficies totales dans dix ans (année de référence : 2011) ont été estimées à 1 330, 4 100, et 11 400 ha selon des scénarios pessimiste, réaliste, et optimiste, respectivement. Le déploiement de la CICR dans la prochaine décennie dépendra surtout du développement de la demande pour la biomasse et les services de la CICR, des technologies de production et de l'instauration de politiques et de programmes favorisant son application. À court terme, des initiatives en recherche et développement (R-D) ainsi que des politiques devraient être financées ou mises en oeuvre par divers intervenants pour favoriser le déploiement du système. En moyenne, les répondants sont d'avis que le potentiel de déploiement à long terme (20 ans) de la CICR au Canada est bon. L'approche méthodologique de cette étude et certaines de ses conclusions pourraient s'appliquer à des systèmes de boisement en courte rotation et à des systèmes d'agroforesterie au Canada et ailleurs.

Résumé en langage clair et simple

La culture intensive en courte rotation est une méthode de production de bois qui se déroule sur une très courte période de temps. Cette méthode préconise l’utilisation d’espèces d’arbres à croissance rapide comme le saule et le peuplier qui sont plantés à haute densité sur des terres agricoles marginales en friche. La récolte des tiges se fait à intervalle de deux à quatre ans pendant environ 20 ans, ce qui est très court par rapport au temps de récolte habituelle des arbres (40 ans et plus).

Cette méthode est maintenant prête à être utilisée de façon précommerciale. Elle a le potentiel d’être appliquée de façon rentable un peu partout au Canada sur de grandes superficies pour la production de biomasse. Cette étude a vérifié le potentiel de déploiement de ce type de culture pour les dix prochaines années. Les conclusions de cette enquête indiquent que selon trois scénarios (pessimiste, réaliste et optimiste) les superficies totales de ce mode de culture au Canada dans dix ans seraient respectivement de 1 300, 4 100 et 11 400 hectares. La mise en œuvre de cette méthode de culture pour la prochaine décennie sera tributaire de la demande pour la biomasse, du développement des technologies de production ainsi que de l’établissement de politiques et de programmes régissant son application. La méthode d’enquête auprès d’experts développée pour cette étude peut s’appliquer également à des systèmes de boisement en courte rotation d’autres espèces ou à des systèmes d’agroforesterie.

Dernière mise à jour :