Publications du Service canadien des forêts

Effects of precommercial thinning on the forest value chain in northwestern New Brunswick: Part 3 – Incidence of root and butt decay. 2013. Warren, G.R.; Baines, P.; Plamondon, J.; Pitt, D.G. The Forestry Chronicle 89(4):464–473.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 35338

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Les essais d'éclaircie précommerciale de Green River ont été réalisés entre 1959 et 1961 dans des peuplements naturellement régénérés de sapin baumier (Abies balsamea [L.] Mill.) et dominés par cette espèce, huit années en moyenne après le retrait de l'étage dominant. Trois espacements nominaux de 4 pieds (1,2 m), 6 pieds (1,8 m) et 8 pieds (2,4 m) ont été compares à un temoin non éclairci selon une répétition de six blocs. Au cours de l'automne 2008, suite à la réalisation de la neuvième evaluation séquentielle des 48 parcelles échantillons permanentes de l'etude, trois des six répétitions ont été coupées à blanc; les données sur la carie du pied ont été recueillies immédiatement après. Â ce jour, la recherche sur l'aménagement forestier ainsi que ses objectifs se sont concentrés sur les avantages lies à l'éclaircie précommerciale, comme l'accroissement de la grosseur des arbres et du volume marchand, le rapprochement des révolutions et une amélioration de la forme et de l'uniformité des tiges. Par contre, peu d'attention a été accordée aux aspects négatifs de l'eclaircie précommerciale, comme l'incidence et le développement du pourridié et de la carie du pied, ainsi que leurs impacts sur les rendements en fibre et sur la valeur des produits de bois. Les résultats de l'étude de Green River démontrent clairement que l'édaircie précommerciale pourrait accroitre l'incidence de la carie du pied chez le sapin baumier, cette incidence étant proportionnelle à l'intensité de l'édaircie (p < 0.01). Nous avons également observé que l'incidence et le volume de la carie du pied augmentent selon le diamètre de la tige (p < 0.05). Ces essais laissent entendre que les facteurs comme l'âge du peuplement au moment de l'édaircie, ainsi que son age lors de la récolte sont des éléments importants lorsqu'il faut attenuer les répercussions de la carie du pied lors de travaux d'aménagement forestier.

Résumé en langage clair et simple

L'éclaircie précommerciale est généralement perçue comme une pratique sylvicole positive, mais peu d'attention a été accordée aux aspects négatifs potentiels tels que le pourridié et la carie de la souche, ainsi que leurs incidences sur le rendement en fibres et la valeur du produit ligneux. Ces effets ont fait l'objet d'un examen au moyen des données issues des essais réalisés entre 1959 et 1961 dans des peuplements de sapin baumier (espacements de quatre pieds, six pieds et huit pieds) du nord-ouest du Nouveau-Brunswick et exploités en 2008. Les résultats démontrent que l'éclaircie précommerciale peut accroître le risque de développement de la carie de la souche dans les peuplements de sapin baumier, lequel est proportionnel à l'intensité d'éclaircie. On a également observé que l'incidence et le volume de bois affecté par la carie de la souche augmentent en fonction du diamètre de la tige. Toutefois, les pertes de volumes actuelles attribuables au pourridié et à la carie de la souche ne sont pas considérées comme suffisamment importantes pour nuire de façon significative aux volumes marchands accrus produits par l'éclaircie. Les résultats de l'expérience révèlent que les facteurs tels que l'âge du peuplement au moment de l'éclaircie et son âge au moment de l'exploitation doivent être pris en considération lorsqu'on tente de réduire au minimum les impacts de l'éclaircie sur les pertes attribuables à la pourriture.

Dernière mise à jour :