Publications du Service canadien des forêts

Ontogeny and stand condition influence the dispersal behavior of a defoliating specialist caterpillar. 2013. Johns, R.C.; Eveleigh, E.S. Environmental Entomology 42(6): 1329-1337.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 35323

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1603/EN13083

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Durant quatre ans, du pic au déclin d’une infestation, les auteurs ont étudié sur le terrain le comportement de dispersion des jeunes chenilles de tordeuse des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana Clemens) (Lepidoptera: Tortricidae) entre et parmi les cimes de sapins baumiers (Abies balsamea (L.) Miller). En automne, de nombreuses chenilles néonates à la recherche d’un site d’hibernation ont été capturées dans des pièges collants alors qu’elles se déplaçaient entre et parmi les cimes des sapins en pratiquant le « ballooning », suspendues à un fil de soie. Des chenilles néonates ont également été capturées en nombre relativement faible sur des pièges collants alors qu’elles rampaient sur le tronc de leur hôte vers la portion inférieure de la cime, où la plupart des chenilles passent l’hiver. Au printemps, des chenilles du deuxième stade (L2) à la recherche d’un site d’alimentation ont été observées en grand nombre alors qu’elles se déplaçaient par ballooning entre et parmi les cimes de sapins baumiers et escaladaient le tronc de leur hôte en rampant; nombre d’entre elles ont alors été capturées dans des pièges installés à des hauteurs diverses dans la cime. Avec le temps, la défoliation des arbres dans les parcelles étudiées a augmenté, réduisant de façon significative la disponibilité des pousses de l’année et incitant peut-être les chenilles L2 en quête de nourriture à recourir plus fréquemment au ballooning pour se disperser d’un hôte à l’autre. Les résultats de notre étude semblent indiquer que les priorités alimentaires des chenilles néonates et L2 influent de manière significative sur le comportement de dispersion des chenilles et que les chenilles de tordeuse des bourgeons de l’épinette peuvent adopter des comportements différents en réponse au changement de l’état de leurs hôtes durant une infestation.

Résumé en langage clair et simple

La tordeuse des bourgeons de l’épinette est le principal défoliateur de l’épinette et du sapin dans l’est du Canada. Dans le cadre de cette étude, nous avons examiné le mode de dispersion des très jeunes chenilles du ravageur entre et parmi les cimes de leurs hôtes. Nos résultats semblent indiquer que le comportement de dispersion des chenilles change au cours d’une infestation et entre les périodes d’alimentation de fin d’été et du printemps. Le fait de savoir comment les chenilles se déplacent sur et entre leurs hôtes en présence de conditions diverses nous aidera à accroître l’efficacité des programmes de surveillance et à mieux comprendre cette période cruciale du développement de la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

Dernière mise à jour :