Publications du Service canadien des forêts

Modelling knot morphology as a function of external tree and branch attributes. 2013. Duchateau, E.; Longuetaud, F.; Mothe, F.; Ung, C.; Auty, D.; Achim, A. Can. J. For. Res. 43:266-277.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35302

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Les modèles utilisés actuellement pour décrire la morphologie des noeuds sont généralement basés sur des fonctions polynomiales dont les paramètres sont difficilement interprétables. Ainsi, ils sont difficiles à intégrer dans les simulateurs de croissance en raison de la difficulté à relier la forme des noeuds et les caractéristiques externes des branches et des arbres. Des images de tomographie à rayons-X le long des tiges de 16 pins gris (Pinus banksiana Lamb.) et de 32 épinettes noires (Picea mariana (Mill.) BSP) ont été utilisées pour extraire, respectivement pour chaque espèce, la forme tridimensionnelle de 3450 et 11 276 noeuds. Dans un premier temps, nous avons utilisé une approche de modélisation non linéaire basée sur une fonction de Weibull afin de décrire la géométrie de chaque noeud. Des équations distinctes ont été utilisées afin de décrire à la fois l'évolution de la courbure et du diamètre du noeud de la moelle à l'écorce. Cette combinaison de deux équations a permis une représentation exacte de la forme noeud en utilisant seulement cinq paramètres. Dans un second temps, les paramètres obtenus pour chacun des noeuds ont été extraits et modélisés en fonction des caractéristiques externes de la branche et de l'arbre (p. ex. le diamètre de la branche, l'angle d'inclinaison, la position dans la tige, la hauteur et le diamètre de la tige). Lors de l'ajustement du modèle à un jeu de données séparé, les résidus de l'équation de courbure de l'épinette noire étaient inférieurs à 2,9 mm le long du profil de noeud dans 75 % des cas. Cette valeur était de 2,8 mm pour les résidus de l'équation du diamètre. Chez le pin gris, ces valeurs étaient respectivement de 5,4 mm et 3,2 mm. Globalement, l'aptitude à prédire les attributs des noeuds à partir des données externes de branches et d'arbre offrent le potentiel d'améliorer la simulation des propriétés internes du bois.

Dernière mise à jour :