Publications du Service canadien des forêts

Lambdina fiscellaria (Guenée), hemlock looper (Lepidoptera: Geometridae). 2013. Hébert, C.; Brodeur, J. Chapter 28, pages 203-207 in P.G. Mason and D.R. Gillespie, eds. Biological Control Programmes in Canada 2001-2012. CABI International.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35287

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Après la tordeuse des bourgeons de l’épinette, l’arpenteuse de la pruche est le deuxième insecte ravageur le plus dommageable dans les sapinières de l’est du Canada. Ses chenilles se nourrissent d’abord des pousses annuelles, puis de celles des années antérieures. Lors d’une infestation sévère, ce comportement alimentaire peut entraîner la mort des arbres dès la première année de l’épidémie comparativement aux infestations de tordeuses des bourgeons de l’épinette, au cours desquelles la mort des arbres survient après plusieurs années.

Ce chapitre de livre est une synthèse des travaux de recherche réalisés en lutte biologique contre l’arpenteuse de la pruche entre 2001 et 2012. Il traite entre autre des parasitoïdes des ennemies naturels qui attaquent les œufs d’arpenteuses et qui réduisent ainsi de façon considérable les infestations. Un de ces parasitoïdes, le Telenomus, peut diminuer la population d’arpenteuse de 70 % à l’intérieur d’une seule semaine. Il est également question des travaux de recherche sur l’utilisation de champignons entomopathogènes et d’autres organismes indigènes comme outils de lutte contre cet insecte. Les auteurs rappellent l’importance de mieux connaître les ennemis naturels des insectes ravageurs indigènes au Canada et identifient les futurs besoins de recherche, dont une meilleure compréhension de l’impact du changement climatique sur les ennemies naturels, un élément clé de la dynamique de l’arpenteuse.