Publications du Service canadien des forêts

Heterobasidion irregulare Garbel. & Otrosina, Annosus root rot (Bondarzewiaceae). 2013. Laflamme, G.; Dumas, M.T. Chapter 63, pages 420-423 in Biological Control Programmes in Canada 2001-2012. CABI Publishing.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35286

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

La maladie du rond a été décrite pour la première fois en 1874, en Europe. Elle est apparue en Ontario en 1955 chez le pin rouge et elle a été signalée pour la première fois au Québec en 1989. Elle est causée par un champignon, Heterobasidion irregulare, qui s’introduit dans les peuplements de pins en colonisant les souches fraîchement coupées. Elle se transmet par la suite aux autres arbres par les racines qui croisent celles d’une souche infectée. Au fil des années, des cercles d’arbres morts apparaissent, d’où le nom de la maladie du rond. La maladie se retrouve dans le sud-est de l’Ontario et, au Québec, sur la rive sud du Saint-Laurent dans la région des Cantons de l’Est et même sur la rive nord à l’ouest de Trois-Rivières.

Ce chapitre de livre est une mise à jour sur la maladie du rond au Canada incluant les plus récents travaux de recherche. Il traite, entre autres, de la vitesse de progression de la maladie vers le nord du Canada (10 km par année) si bien que d’ici 5 ans elle aura atteint la forêt boréale. Il relate qu’en plus du pin rouge, les pins blancs et les pins gris peuvent être touchés par la maladie. Il mentionne aussi que la maladie pourrait s’étendre de l’est du Canada jusqu’au Yukon, soit l’aire de répartition du pin gris, et pourrait causer une mortalité sévère à l’échelle canadienne. Il parle également des moyens de lutte biologique à partir de champignons.