Publications du Service canadien des forêts

Species indicators of ecosystem recovery after reducing large herbivore density: Comparing taxa and testing species combinations. 2014. Bachand, M.; Pellerin, S.; Côté, S.D.; Moretti, M.; De Caceres, M.; Brousseau, P.-M.; Cloutier, C.; Hébert, C.; Cardinal, É.; Martin, J.-L.; Poulin, M. Ecol. Indicators 38:12-19.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35241

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé en langage clair et simple

Pour évaluer l’intégrité des écosystèmes forestiers, les scientifiques tentent d’identifier des espèces indicatrices. La question demeure toutefois de savoir quelle espèce ou quel groupe d’espèces brossera le meilleur portrait de l’intégrité des forêts.

Sur l’île d’Anticosti (Québec), la forêt subit des changements de structure et de composition en raison de la haute densité des populations de cerfs de Virginie. Pour évaluer la capacité de rétablissement de ces forêts ravagées par les cerfs, les chercheurs ont étudié le potentiel indicateur de cinq groupes d’espèces : les plantes, les abeilles, les papillons de nuit, les oiseaux chanteurs et les carabes (insectes). Les tests ont été faits dans des sites où la densité des cerfs et le type de couvert végétal (forêts coupées ou non coupées) étaient variables.

Les résultats montrent que seuls les plantes et les papillons de nuit fournissent des indications sur les conditions de l’écosystème, et ce, pour des sites où la densité des cerfs varie. En combinant ces indicateurs, il est possible d’évaluer le niveau de rétablissement de l’écosystème après avoir réduit les populations de cerfs.

Dernière mise à jour :