Publications du Service canadien des forêts

Association analysis identifies Melampsora x columbiana poplar leaf rust resistance SNPs. 2013. La Mantia, J.; Klapste, J.; El-Kassaby, Y.A.; Azam, S.; Guy, R.D.; Douglas, C.J.; Mansfield, S.D.; Hamelin, R. PLOS ONE 8:e78423.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 35232

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Le peuplier est une essence à croissance rapide abondamment utilisée par l’industrie forestière et dans l’industrie naissante de la biomasse. Son utilisation prend également de l’ampleur pour la phytorémédiation (l’utilisation des plantes pour la remise en état de sites perturbés) ainsi que pour la production de biocarburants. Un champignon pathogène, la rouille du peuplier, menace les peupliers, ce qui pourrait provoquer une diminution significative du volume de bois produit.

Les peupliers possèdent un certain niveau de résistance à ce pathogène. Cette résistance est inscrite dans leur bagage génétique; cependant, elle est souvent spécifique à une race particulière du pathogène et est souvent éphémère, pouvant rapidement être déjouée par le champignon pathogène qui met en place de nouveaux facteurs de virulence.

Cette étude visait à mieux comprendre la relation entre le peuplier de l’Ouest (Populus trichocarpa) et le champignon de rouille Melampsora x columbiana. Elle visait à identifier des gènes de résistance chez le peuplier qui ne seraient pas spécifiques à une race de rouille, mais qui pourraient plutôt être efficaces contre toutes les races, rendant la résistance plus durable. Grâce à la génomique, les chercheurs ont identifié 26 gènes associés à la résistance contre plusieurs races de rouille. Cette découverte pourrait permettre de produire des peupliers ayant une résistance accrue et durable au champignon de la rouille du peuplier.