Publications du Service canadien des forêts

Temporal population genetics of time travelling insects : A long term study in a seed-specialized wasp. 2013. Suez, M.; Gidoin, C.; Lefèvre, F.; Candau, J.-N.; Chalon, A.; Boivin, T. PLOS one 8:1-12 e70818.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 35200

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Nous avons étudié la génétique des populations d’une espèce parasite de guêpe qui s’attaque aux semences de cèdre. Cette espèce est devenue un parasite envahissant dans le sud-est de la France. Elle présente un intérêt particulier parce qu’elle est capable d’entrer en diapause prolongée (une sorte de dormance qui dure plus d’un an), une stratégie utilisée par les populations d’insectes vivant dans un environnement fluctuant. Nous avons étudié la stratégie de diapause de la guêpe à l’aide de registres de l’éclosion de 97 groupes de larves entre 1999 et 2008. Nous avons constaté que cette espèce peut subir une diapause prolongée pendant un maximum de cinq ans. À l’aide de marqueurs génétiques, nous avons été en mesure de déterminer que la population comprenait deux sous-populations génétiques distinctes qui divergeaient fortement dans leurs stratégies de diapause. Une des sous-populations a affiché deux pics principaux d’éclosion des adultes au bout de deux et quatre ans, en proportions égales, tandis que l’autre sous-population a effectué une diapause essentiellement courte.