Publications du Service canadien des forêts

Exploring the role of fire, succession, climate, and weather on landscape dynamics using comparative modeling. 2013. Keane, R.E.; Cary, G.J.; Flannigan, M.D.; Parsons, R.A.; Davies, I.D.; King, K.J.; Li, C.; Bradstock, R.A.; Gill, M. Ecological Modelling 266(2013):172-186.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 35151

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1016/j.ecolmodel.2013.06.020

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Le présent article est probablement le dernier d’une série présentant les essais comparatifs de modélisation réalisés depuis le début des années 2000 par un groupe de travail international sur la modélisation des feux de forêt, dans le cadre du projet Changement global et écosystèmes terrestres. Les chercheurs ont examiné, au moyen de simulations par ordinateur, les changements que pourraient occasionner dans les paysages les interactions entre la végétation forestière, les feux, le climat et les variables météorologiques. Les chercheurs voulaient ainsi comprendre si ce type de dynamique détaillée des paysages devait être inclus dans les modèles scientifiques utilisés à l’échelle internationale pour l’étude de questions mondiales telles que les effets du changement climatique. L’expérience dont il est question dans le présent article a consisté à utiliser divers scénarios simulés pour l’étude de cette dynamique. Les résultats ont confirmé que les feux de forêt et la succession naturelle de la végétation au fil du temps jouent un rôle important dans la dynamique des paysages. Selon les chercheurs, il n’existe pas de méthode simple permettant de déterminer lequel de ces éléments a la plus grande incidence sur la dynamique des paysages, car l’historique des perturbations telles que les feux, le contexte biophysique et le climat jouent aussi des rôles importants. Ainsi, les chercheurs suggèrent que la succession et les feux soient tous deux inclus dans les modèles internationaux de dynamique des paysages, en vue d’améliorer la gestion des paysages du monde dans le contexte climatique futur.