Publications du Service canadien des forêts

Evaluation of indigenous Beauveria isolates as potential agents for emerald ash borer management and the development of a diagnostic marker to monitor a post-release isolate. 2013. Kyei-Poku, G.; Johny, S. IOBC-WPRS Bulletin 90:119-124.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 35148

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

En 2008-2009, nous avons recueilli des données sur des sites d'éclosion de l'agrile du frêne dans le sud-ouest de l'Ontario afin de déceler la présence possible d'agents naturels de lutte biologique. Nous avons relevé la présence de nombreuses espèces de champignons sur des corps morts d'agrile du frêne et dans leur sciure. Grâce à des techniques moléculaires, nous avons recensé deux espèces de champignon Beauveria, lesquelles étaient prédominantes. Nous avons testé 23 isolats de ces deux espèces afin d'établir leur capacité à tuer des agriles du frêne. Nous avons découvert qu'un isolat en particulier, soit le B. bassiana L49-1AA, s'avère beaucoup plus virulent et apte à produire un plus grand nombre de spores sur des corps morts d'agrile du frêne par rapport à d'autres espèces. Il s'est également avéré plus efficace que la souche commerciale de B. bassiana. Ensuite, nous avons mené des études sur le terrain au moyen d'un système de piégeage et d'autocontamination visant à répandre cet isolat fongique dans le but de contrôler les populations d'agrile du frêne. Nous avons également élaboré un marqueur génétique qui sera utilisé pour surveiller l'établissement, la longévité et la virulence de l'isolat dans l'environnement.